Premiers tris de laine d’alpaga

le

Il y a quelques semaines, nous avons été visiter une deuxième ferme d’alpagas, pas loin de chez mes beaux-parents. Il s’agit des alpagas de Bourbouton.

alapaga-bourbouton

J’ai bien accroché à la philosophie de cette éleveuse, qui a à coeur le bien-être de ses bêtes et le travail bien fait. Ses alpagas ne sont pas les moins chers du marché, mais sont issus d’une sélection rigoureuse avec des toisons d’excellente qualité.

Pendant la visite, Françoise nous a montré comment nettoyer la laine. Nous avons tous mis la main à la pâte, mais il faut avouer que nous n’avons pas été d’une très grande aide malgré notre bonne volonté… 😉

Avant de partir, j’ai tout de même décidé d’acheter un sac de toison entière afin de tester moi-même cette partie du travail. Après tout, c’est le meilleur moyen de se rendre compte. Françoise m’a également très gentiment donné 2 sacs de laine un peu trop sale à trier, que je pourrais utiliser comme rembourrage par exemple si je n’ai pas la patience de le trier.

Bref ! Me revoilà à la maison, et presque chaque jour, je prends un peu de toison et je me mets à nettoyer.

1er bilan :

  • J’ai passé plusieurs heures (combien exactement je ne sais pas), et j’ai nettoyé… 60g de toison. Ouch ! Il va falloir aller un peu plus vite si j’ai envie que ça soit un tout petit peu plus rentable 😉
IMG_20180720_183158
60 grammes de laine (si, si)
  • Je vois déjà bien les différences de poils selon la provenance de la toison : les poils les plus longs et les plus doux proviennent du corps, c’est un délice à toucher (mais une torture à nettoyer). À l’inverse il y a des poils tout raides, plus courts, mais qui se nettoient tous seuls… Et après il y a entre les deux… Bref il y a de tout !
IMG_20180720_182747.jpg
À gauche de la fibre « bien mais pas top », à droite de la fibre « Mmmh c’est doux »
  • Pour commercialiser la laine je saisis bien l’importance de distinguer les différentes qualités de toison car ça change du tout au tout même sur un seul animal ! Il est donc nécessaire de valoriser la fibre de meilleure qualité plutôt que de tout mélanger. Pour l’instant, j’aurai un mix… Mais bon c’est un bon test !
IMG_20180720_182839
Extrêmement doux
  • La fibre d’alpaga c’est doux. Très doux. Mais je vous l’ai déjà dit, non ?

Conclusion

Le nettoyage c’est long, mais je vois que je fais déjà des progrès. Et puis ce n’est pas désagréable, je vois ça comme un moment de détente : je me pose dans le jardin à l’ombre et je trie une bonne poignée de toison, tranquillement. Bref, ça ne me déplait pas.

lea-seydoux-2016-990x500
Et puis c’est doux !

À suivre …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s